Mieux comprendrE 

les pourritures de fourchettes

4R7A5723.jpg

Il est important de comprendre pourquoi les fourchettes de votre  cheval   pourrissent pour mieux agir en conséquence !  

. L’excès d’humidité

C’est la cause la plus connue. Les propriétaires de chevaux vivants en box ou en extérieur de l’automne au printemps (notamment), connaissent bien ce problème. La manière la plus efficace de prévenir les pourritures est d’appliquer un onguent adapté. Il est recommandé d’en mettre très régulièrement voire tous les jours lors de pics d’humidité. Lorsque les fourchettes viennent à pourrir, il faut appliquer un soin spécifiquement développé pour ce problème. Le mieux est d’en mettre tous les jours sur des pieds propres jusqu’à amélioration puis ensuite d’espacer les applications. Les problèmes liés à cette cause, la plus courante, disparaissent lorsque le cheval évolue de nouveau sur des sols plus secs.

. La sédentarité

Le pied est structurellement constitué pour fonctionner et cela passe par les déplacements du cheval. En effet, lorsque le cheval marche, le paturon vient écarter les talons lors de la phase d’appui et ainsi écraser le coussinet plantaire et la fourchette. Ce sont ces mouvements répétés qui permettent d’assurer la bonne vascularisation du pied. Lorsqu’un cheval ne se déplace pas assez, les tissus ne sont pas suffisamment sollicités ni même vascularisés. Dans le cas précis de la fourchette, elle va nécroser car elle perd de sa fonction et de sa vascularisation. Le meilleur moyen d’y remédier est de permettre au cheval de se déplacer plus.  En laissant le plus longtemps possible au paddock, les chevaux vivants en box. Il est également recommandé de traiter la fourchette pour lui rendre son aspect originel et éviter les inconforts dus à la nécrose.

4R7A5585.jpg
4R7A6017-2.jpg

. La conformation

Le sujet n’est pas toujours abordé mais pourtant bien réel. En effet, la conformation des pieds du cheval influe sur la stimulation de la fourchette. L’exemple le plus courant sont les pieds dit « encastelés », c’est-à-dire un rétrécissement des quartiers et des talons. Cela va avoir pour conséquence une atrophie de la fourchette. Coincée entre les talons serrés, elle ne peut pas fonctionner correctement lors des déplacements du cheval. Elle va donc nécroser. C’est pour cela que certains chevaux peuvent avoir des fourchettes pourries toute l’année. Il est quand même conseillé de traiter avec des produits adaptés de manière à sécher la surface pour limiter les inconforts.

Conscients de ces multiples causes, nous avons développé des soins adaptés. Le Baume de soin noir pour sabot est à appliquer en prévention. Lorsque les fourchettes sont pourries et la sole trop souple, le Soin assainissant sole et fourchette sera votre meilleur allier. 

Luce DEJOIE